Troisième Laterite, Niamey Niger
+22792686868 / 90465156
tlpniger@gmail.com

Communiqué 004-02-2022

Communiqué N°004-02-2022

Quand Bazoum Mohamed prête le flanc à la recolonisation du Niger !

La coordination nationale de Tournons La Page Niger a constaté avec sidération et stupéfaction la décision des chefs d’Etats de la CEDEAO et de l’Union européenne du jeudi 17 févier 2022 annonçant le redéploiement des forces Takuba et Barkhane au Niger.

Une décision d’autant plus surprenante qu’inacceptable car elle émane non pas du Président de la République du Niger, mais des chefs d’États de la CEDEAO et de l’Union européenne.

Un autre fait troublant est cette affirmation d’Emmanuel Macron : « avec l’accord des autorités nigériennes, des éléments européens seront repositionnés aux côtés des forces armées nigériennes, dans la région frontalière du Mali ».

TLP-Niger s’interroge sur les modalités d’un tel accord des autorités nigériennes sachant que la constitution du Niger prévoit en son article 169 que : « Les traités de défense et de paix ne peuvent être ratifiés qu’à la suite d’une loi autorisant leur ratification. »

Il est clair que cet accord, n’a fait l’objet d’aucun débat au parlement nigérien pour discuter de son bien-fondé à plus forte raison ratifier une loi l’autorisant.

Cet accord impopulaire viole gravement la Constitution Nigérienne, ce qui le rend totalement illégal en dépit du fait qu’il soit illégitime.

Face à cette situation inadéquate à l’État de droit, TLP-Niger :

  • condamne avec fermeté et détermination cet accord colonialiste autorisant le déploiement de ces forces d’occupation sur le territoire du Niger ;

  • déplore l’asservissement des chefs d’États Africains qui les amène à signer des accords, bien souvent illégaux, en défaveurs du peuple Africain ;

  • exhorte les autorités nigériennes à se désolidariser sans condition de cet accord qui n’est pas voulu par le Niger et son peuple ;

  • appelle l’ensemble des nigériens soucieux et jaloux de la souveraineté nationale à rester mobilisé pour soutenir les actions à venir.

Fait à Niamey le 18 févier 2022

Le coordinateur national

Maikoul ZODI

2 réponses

  1. Maiga dit :

    Organisons des manifestations dans la capitale pour montrer notre mécontentement sinon ses gens la se fout de nous tous …

  2. Agali issoufou dit :

    Nous dirons non à l’installation des bases étrangères

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *